Le milking

Cette technique est très utilisée par les dominatrices qui imposent une chasteté forcée (par le port d’une ceinture de chasteté ou pas) à leur esclave mâle. Elle permet de vider régulièrement leur esclave pour le maintenir en bonne santé sans lui procurer d’orgasme.
En effet chez l'homme, l’orgasme est associé à l’éjaculation car, pour éjaculer, tous les muscles du bas-ventre contribuent, de différentes manières, par des contractions rythmiques, à l’expulsion du sperme. La force avec laquelle le sperme est projeté de l'urètre grâce à la collaboration des muscles du bas-ventre, est relativement grande.

Le « milking of male » ou la traite du mâle en français est une technique de massage de la prostate qui implique trois organes du système de reproduction masculin : la glande prostatique, les vésicules séminales et les glandes, lesquelles représentent les réservoirs qui contiennent le sperme prêt à être éjaculé. Afin de repérer physiquement ces différents organes, introduisez un doigt (que vous avez préalablement lubrifié) dans son anus, puis remontez le long de la paroi rectale jusqu'à sentir une excroissance de la taille d'une noix : il s'agit de la prostate. Au delà de la prostate se trouve une zone étroite contenant les vésicules séminales.
Durant un acte sexuel classique, les corps caverneux contenant le sperme se contractent à la suite de lêxcitation et projettent les spermatozoïdes en jets fins contre la paroi de l'urètre. En même temps, les vésicules séminales expulsent aussi en jets fins leur contenu jaunâtre et gluant dans l'urètre. La violence du choc de ce liquide déclenche l'activité de la prostate. Celle-ci se contracte et projette le contenu de ses petites glandes, également en jets fins, dans l'urètre, où les différentes parties du liquide spermatique se mélangent. L'éjaculation du sperme est accompagnée de contractions rythmiques très fortes des muscles situés à la racine du pénis. Une fois commencé, le processus de l'éjaculation ne peut plus être interrompu. Il y a généralement 4 à 8 contractions musculaires que l'homme ressent d'une manière consciente.
C’est l’orgasme masculin !

Mais revenons à la traite proprement dite.
Celle-ci s’effectue par l'introduction anale de 1 ou 2 doigts dans son anus. Pendant toute la traite, ne toucher le pénis que le moins possible car le risque de le voir jouir et prendre son pied devient trop important. Chez certain mâle, le massage de la prostate ne suffit pas et il faudra tout de même masser le pénis. Dans ce cas, ne prodiguez qu’un massage du pénis en évitant de masser le gland.

Introduisez votre doigt bien lubrifié dans son anus et attendez qu'il se détende. Cherchez alors la prostate et commencez à masser doucement d'avant en arrière en prenant garde à ne pas utiliser vos ongles. Continuez la stimulation jusqu'à ce qu'il parvienne à l'évacuation de son sperme… Cela peut prendre de 30 min à 2 heures ! Tout dépend de la quantité de sperme en réserve dans ses organes ainsi que de son état d’excitation. Le massage forcera le liquide séminal et le sperme à franchir les valves menant aux conduits éjaculatoires, et videra la prostate (qui se videra directement dans l'urètre). Les vésicules séminales, les glandes et la prostate peuvent être entièrement vidées par leur massage.
Si le massage débute suffisamment longtemps après avoir stoppé toutes manœuvres d'excitation, l'éjaculation se fera sans spasmes du pénis. Seul signe de succès de l'opération : l'apparition du sperme au bout le la verge. A partir de ce moment, vous pouvez aider l'urètre à se vider en pressant fermement sa verge et en glissant de la base de sa queue vers son extrémité.
Lors de l’évacuation du sperme par cette méthode, le sperme est évacué non plus en jets, mais plutôt de façon continue et sans contractions des muscles du bas ventre. Votre mâle n'aura donc pas connu d'orgasme et il se sentira frustré.

Un préservatif ou un récipient peut être utilisé pour collecter le sperme évacué, afin que la maîtresse puisse en apprécier la quantité et vérifier qu'elle correspond au produit d'un orgasme normal. A ce moment là, le massage peut prendre fin et rien n’empêche la maîtresse de donner l’ordre à son esclave d'avaler le sperme ainsi récupéré.

Cette technique peut être utilisée pour frustrer un mâle en le privant de masturbation et d'orgasmes à condition qu'elle soit réalisée à intervalles réguliers. Comptez sur deux à quatre massages par mois si vous souhaitez que votre mâle se passe de ceinture de chasteté. Quant aux mâles équipés d'une ceinture de chasteté, une traite ne sera nécessaire que sur un intervalle de plusieurs semaines. Afin d'éviter les éjaculations nocturnes avec orgasmes, ne prolongez pas cet intervalle de plus de 2 mois. Avec un massage régulier de la prostate, un mâle peut être privé d'orgasme durant un temps relativement long sans effet néfaste pour la santé physique pour peu que le massage soit effectué sans brutalité (un massage brutal provoquerait une infection).
La durée entre deux traites sera jaugée en fonction de votre expérience. Vous chercherez à définir combien de temps votre esclave peut tenir sans éjaculer durant son sommeil. La période la plus longue durant laquelle un homme n'a pas d'éjaculation nocturne nêxcède généralement pas 2 mois. Si la traite est faite correctement, votre esclave n’aura plus d’érection spontanée pour un maximum de trois jours. Ensuite il est plus sûr de lui installer une ceinture de chasteté pour lêmpêcher de se masturber.

Une variante de ce massage permet même de limiter le peu de plaisir que certains esclaves éprouvent encore lors de l'évacuation de leur sperme. Il s'agit du "massage glacé". Cette méthode consiste à installer 10 minutes avant le massage un sac plastique plein de glaçons sur le sexe et les parties de votre mâle. Le sac doit rester installé durant tout le temps du massage de sa prostate. Lorsque le massage est sur le point de se terminer (le mâle doit vous prévenir lorsqu'il sent qu'il va décharger), vous pouvez retirer le sac. Cette technique est idéale pour conserver un mâle chaste en le privant de tout plaisir lorsque le sperme se frayera un passage au travers des conduits éjaculatoires.
La technique peut même être poussée au paroxysme du vice en installant le sac de glace sur son sexe alors qu'il ne bande pas encore. Ceci le conservera dans cet état et il ne ressentira ainsi même plus le plaisir de l’excitation que procure une érection.

 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés